Imprimer ceci Page

Concept des Méridiens en Médecine Chinoise

mannequin

« Grâce aux Méridiens on détermine la santé, on traite les maladies, on régularise le vide et le plein. » Cette phrase du Ling Shu (chap. 10) témoigne de la place importante occupée par le système des méridiens en médecine chinoise, place qui s’étend à l’ensemble de la médecine et ne se limite pas au seul domaine de l’acupuncture.

Concept des méridiens

Jing Luo est le terme générique qui englobe les méridiens et leurs ramifications. Jing a le sens de « chemin », « voie ». Les méridiens sont les branches principales du système canalaire. Luo signifie « réseau ». Les Luo sont les branches des méridiens qui se croisent en diagonales et qui couvrent l’ensemble du corps.

Les Jing Luo sont des lieux privilégiés qui relient les organes et les membres, font communiquer le haut et le bas, la surface et l’intérieur, règlent le fonctionnement de chaque partie du corps, et dans lesquels circulent le Qi et le sang.

Classification des Jing Luo

Les méridiens (Jing) se divisent en 3 catégories :

Les méridiens ordinaires ou réguliers (Jing Mai).

Les méridiens particuliers (encore appelés, extraordinaires, curieux, étranges), (Qi Jing Mai).

Les méridiens distincts ou séparés (Jing Bie).

Il y a 12 méridiens réguliers composés de :

3 méridiens Yin du bras. (Tai Yin du Poumon, Shao Yin du Coeur, Jue Yin du Maître du coeur).

3 méridiens Yin de jambe. (Tai Yin de la Rate, Shao Yin du Rein, Jue Yin du Foie).

3 méridiens Yang du bras. (Tai Yang d’Intestins grêle, Shao Yang de Trois réchauffeurs, Yang Ming de Gros intestin).

3 méridiens Yang de jambe. (Tai Yang de Vessie, Shao Yang de Vésicule biliaire, Yang Ming d’Estomac).

On les appelle en règle générale « les 12 méridiens ». Leurs noms sont déterminés d’abord par la nature Yin ou Yang du viscère en communication avec le méridien et ensuite par le membre (bras ou jambe) dans lequel ils circulent.

Les méridiens Yang correspondent aux entrailles Fu, ils circulent dans la zone externe des membres.

Les méridiens Yin correspondent aux organes Zang, ils circulent dans la partie interne des membres.

Il y a 8 méridiens particuliers :

Du Mai : mer des Yang.

Ren Mai : mer des Yin.

Chong Mai : mer des 12 méridiens.

Dai Mai : serre la taille comme une ceinture entoure les méridiens.

Yin Qiao Mai : branche du Shao yin de pied.

Yang Qiao Mai : branche du Tai yang du pied.

Yin Wei Mai : réunit et enserre les yin.

Yang Wei Mai : réunit et enserre les yang.

Ces méridiens sont appelés « particuliers » parce qu’ils n’ont ni relations ni communications spéciales avec les viscères. De plus, ils n’ont pas entre eux de correspondance et de réunion, dehors-doublure (Biao Li, surface-intérieur). C’est en cela qu’ils sont différents des 12 méridiens réguliers. Cependant ils sont en relation avec les 12 méridiens réguliers, les croisent et leur empruntent des points.

Ils sont groupés en 4 méridiens Yang : Du Mai, Dai Mai, Yang Qiao Mai, Yang Wei Mai, et 4 méridiens Yin : Ren Mai, Chong Mai, Yin Qiao Mai, Yin Wei Mai.

Leur rôle principal est de renforcer les liens entre les méridiens réguliers afin de régulariser le Qi et le sang. L’excès de Qi et de
sang des 12 méridiens s’écoule et se concentre dans les 8 méridiens particuliers où il est gardé en réserve pour être redistribué quand il y a insuffisance de Qi et de sang dans les Jing Mai. Les méridiens particuliers sont en relation avec les entrailles particulières (utérus, cerveau, moelle) et aussi dans une certaine mesure avec les organes Foie et Rein.

Les méridiens distincts (Jing Bie), au nombre de 12, partent des 12 méridiens et dépendent d’eux. Leur rôle est important, il consiste à assurer la liaison entre 2 méridiens, l’un interne, l’autre de surface, en permettant de relier les organes et les parties du corps qui ne peuvent être atteints par les méridiens réguliers ; ils complètent ainsi l’action de ces derniers.

Cartes de méridiens

Lien Permanent pour cet article : http://www.chenmen.fr/?page_id=613