Célébration du Nouvel An Chinois

La célébration du nouvel an chinois
Le Nouvel An chinois tombe cette année le 28 janvier 2017. Plus d’un milliard de chinois et des centaines de millions d’habitants du Sud-Est asiatique le fêteront, comme toujours, dans une ambiance de grande ferveur et de joie.

Le Génie du Foyer
Une semaine avant le Nouvel An, chaque famille chinoise procède à la cérémonie d’adieu au Génie du Foyer. Celui-ci doit en effet faire un long voyage au Ciel pour présenter son rapport annuel à l’Empereur de Jade sur les bonnes et les mauvaises actions de la famille au cours de l’année écoulée. Afin d’obtenir les faveurs du Génie, on présente devant son image placardée dans la cuisine de nombreux cadeaux alimentaires. Les chinois ont l’habitude de lui offrir en particulier des sucreries, de préférence des produits collants, afin de l’empêcher d’ouvrir la bouche et dire du mal d’eux devant l’Empereur de Jade.

Durée des festivités
La veille du Nouvel An et les 3 jours qui suivent sont des jours fériés. Mais dans plusieurs branches d’activité, la fête dure une semaine entière. Les seuls établissements ouverts durant cette période sont les théâtres et les restaurants. La vie économique du pays reprend le 7e jour du nouvel an, mais l’ambiance festive continue jusqu’à la Fête des Lanternes, au 15e jour du premier mois de l’année.

Rites et coutumes
En Chine, la célébration du Nouvel An varie d’une province à l’autre. Mais certains rites et coutumes sont adoptés par tous les chinois, qu’ils résident au Nord ou au Sud, dans le pays ou à l’étranger.

Tout d’abord, pas de Nouvel An sans pétards. Ceux-ci détonent pratiquement sans discontinuer pendant toute la journée, et de façon sporadique durant une semaine entière.

Les chinois aiment coller un peu partout dans la maison des messages de bon augure écrits sur du papier rouge. Deux sentences parallèles rédigées en parfaite calligraphie ornent les 2 côtés de la porte d’entrée. La jarre de riz est souvent surmontée d’une pancarte portant les mots « Toujours pleine ». Des offrandes aux différents Génies font partie du rituel du Jour de l’an. On rend hommage aux ancêtres décédés et fête l’arrivée du nouveau Génie du Foyer en plaçant son image dans la cuisine.

Le réveillon
Tout comme le réveillon de Noël pour les occidentaux, le réveillon du Nouvel An chinois est avant tout une fête de la réunion familiale où tout le monde se retrouve autour d’une table. Le dîner ne peut commencer que lorsque tous les membres de la famille sont présents. Des places sont réservées à ceux qui travaillent au loin et ne peuvent rentrer pour le festin familial.

Le repas comporte un grand nombre de plats, et certains plats à signification symbolique figurent obligatoirement au menu: le plat appelé « légumes de la longue année » représente l’intelligence; « poulet entier » est censé assurer la santé à tous les membres de la famille, etc. Les boulettes de poisson, les boulettes de crevettes et les boulettes de viande, qui représentaient les 3 sommets du concours administratif dans la Chine ancienne, représentent aujourd’hui le succès dans les études. Le réveillon du Nouvel An est à plus d’un titre un dîner absolument à part dans l’année.

L’argent de la chance
Le réveillon se termine toujours par la distribution de « l’argent de la chance ». Les adultes, en particulier les parents et grands-parents, remettent aux enfants des enveloppes rouges contenant de l’argent qui est censé leur apporter la chance durant toute la nouvelle année. Autrefois l’argent du Nouvel An se présentait sous la forme de cent pièces de cuivre liées ensemble, symbolisant l’espoir de vivre jusqu’à cent ans.

La danse du dragon
Contrairement aux occidentaux, les chinois considèrent le dragon comme un animal représentant la noblesse, la bravoure et la chance. Après plus de mille ans d’existence, cette danse du dragon conserve toute sa popularité et tout son pouvoir de fascination. Elle peut s’exécuter le jour ou la nuit. Le spectacle nocturne est toujours d’une beauté saisissante. Le dragon utilisé est paré d’une grande variété de couleurs chatoyantes. Il comprend en général de 9 à 12 sections, chacune pouvant atteindre de un à trois mètres de longueur. Tambours et gongs rythment la danse de cet animal mythique tant respecté des Chinois.