Astronomie Energétique Chinoise

L’Astronomie Energétique Chinoise est décrite dans 7 chapitres (66 à 72) du Su Wen. C’est la science des KAN et des CHE (KAN = Troncs Célestes, CHE = Branches Terrestres). Elle explique le rapport de l’astronomie et des énergies cosmiques. Nous découvrons des tables de calcul de la périodicité cyclique de ces énergies d’où découle la prévision de leurs manifestations et de leurs effets sur Terre. Nous y voyons l’origine fondamentale de toute la Pensée chinoise traditionnelle à la fois philosophique et scientifique dont le Yi Jing fait partie intégrante.

Il faut apprendre à bâtir et à utiliser la roue annuelle des circulations énergétiques, par heure, par jour, par mois (lunaire et solaire), par saison et par an. Cette roue met en rapport l’énergie propre des constellations des Etoiles avec celles des Planètes, le relais du couple soleil / lune, et leur action sur la Terre et sur l’énergie de l’Homme.

Entre 2000 et 1000 avant J.C., l’astronomie chinoise avait atteint des niveaux de connaissance découverts par l’Occident seulement à partir du 17ème ou 18ème siècle. L’existence des cycles énergétiques de 60 ans, 60 mois, 60 jours, 60 heures, affirmée par les chinois depuis plus de 4500 ans, est surprenante d’actualité. En effet, les manifestations de ces cycles, dans les climats saisonniers et les maladies humaines, sont observables et les prévisions qui en découlent sont remarquables d’exactitude.

Depuis des décennies, cette science est l’objet de recherches approfondies par des acupuncteurs. Elle explique la nature, les temps de manifestation, les productions et les influences des énergies cosmiques, depuis leurs sources (étoiles, planètes, soleil, lune) jusqu’à leurs correspondances avec le corps humain (organes, méridiens, psychisme et émotionnel).

A partir de ces tables énergétiques, l’utilisateur effectue toutes les déductions profitables au plan individuel (potentiels en fonction des tempéraments humains, consultations en psychologie ou astrologie, etc…), social, saisonnier, climatologique, ou pour les maladies dont l’apparition ou l’aggavation seront connues longtemps à l’avance, permettant ainsi une prévention efficace.

La Science et l’Acupuncture Traditionnelles des Chinois sont fondées sur la connaissance précise des émissions, de la circulation et des combinaisons d’énergies venant du COSMOS et de l’environnement de la TERRE (saisons et géophysique du lieu d’habitat conditionnant la portée de cette influence). Le Père G. SCHLEGGEL (19ème siècle) situe l’origine de cette science à près de 17000 ans avant J.C., des vestiges archéologiques en attestant.

Dans le Su Wen, l’Empereur Jaune s’entretient avec ses 2 Conseillers Impériaux, l’Astronome et l’Astrologue, judicieuse combinaison de 3 personnes. La connaissance du Ciel montre l’origine d’émissions d’énergies de lumière dans le Palais Central des étoiles (cercle autour de la polaire) ordonnées par 8 forces universelles, représentées par 8 trigrammes, racines des 64 hexagrammes du Yi Jing.

Le Yi Jing représente le modèle des 64 formes de vie possibles; il est lui-même fondé, à partir de cette circulation, sur les combinaisons mathématiques des énergies du Ciel et de la Terre.

Par la connaissance des énergies des astres, nous découvrons les relations entre les différents niveaux du CIEL ayant une influence sur les grands mouvements de l’énergie humaine par des mutations des énergies physique, affective et psychique. Les circulations des énergies et du sang dans le corps humain, les modèles humains et les tendances psychiques sont souvent déterminés par ces combinaisons.

Il n’est plus question de méridiens, mais du « remplissage » de l’être humain par des énergies (parfois transcendantes) conformes à de grands mouvements, miroirs de ceux du cosmos.

Au plan le plus ésotérique de la Connaissance Chinoise, nous découvrons dans ces chapitres une énergie universelle et « transcendante », le Chen universel, se manifestant périodiquement dans un cycle de 60 ans. Elle circule sur Terre quelques années uniquement durant cette période. D’où l’intérêt de connaître avec exactitude les combinaisons de ces énergies (étoiles + planètes / soleil + lune avec la Terre) afin de prévoir leur venue.

(Extraits d’un cours de l’IEATC – Thierry Bollet, directeur d’école, acupuncteur.)